dimanche 23 mars 2014

Le regard de Maradonna


Buenos Aires, la Boca, janvier 2014. Un quartier aimanté par l'aura du stade mythique éponyme, et déserté dans l'ambiance louche d'heures solaires de mi-journée. Plus loin, le désert fait place à la foule d'El Caminito - concentré de couleur locale réinventée pour les touristes massés sur les pavés de deux rues. Maradonna contemple de ses yeux muets le spectacle de cette invasion : les échoppes de cuir censément authentiques, les terrasses bondées embaumant le graillon et les sourires peints des vrais faux danseurs de tango prenant la pose. C'est l'heure d'acheter des cartes postales.



















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire