mardi 3 avril 2012

L'appel du large


J'imaginais Lisbonne humant l'Atlantique, narine frémissante d'embruns au bout du nez de l'Europe. Avec ce voyage, je pensais faire un petit tour au bord de la mer, admirer un rivage battu par les flots et me perdre dans les lignes embrouillées des gréements.

Quelle ne fut ma surprise de constater cette réalité géographique inflexible : Lisbonne s'étend le long du Tage. Pas l'ombre d'une vaguelette océanique en vue.



A Belem cependant, un peu à l'extérieur de la ville, l'estuaire s'élargit, et l'atmosphère marine s'affirme dans l'allure élancée d'un voilier et la silhouette fidèle de la tour éponyme.





Mais qu'importent les disputes topographiques. A Lisbonne souffle indéniablement l'appel du large. D'ailleurs, il suffit de prêter un oeil attentif aux façades et aux rues pour débusquer de multiples représentations nautiques.





C

Il y a comme un esprit de conquête porté par ce vent du large ; l'âme des grands explorateurs peuple le marbre des églises et les statues héroïques se dressent en un défi muet face au vaste mystère du monde.








Pas de doute, Lisbonne est toute entière tournée vers le vaste monde, et des parfums d'exotisme imprègnent ses rues : dans les visages de métis à la peau sombre et aux yeux bleus, dans la musique venue du Cap-Vert ou du Brésil qui résonne joyeusement dans ses ruelles et ses places animées.




Je pensais le Portugal très proche de l'Espagne : une même péninsule, des langues siamoises et un goût commun pour le saucisson ne suffisent pourtant pas à les confondre. Tandis que l'Espagne est tournée vers la Méditerranée, imprégnée de culture arabe et embaumée des saveurs d'olive et de citron, le Portugal voit plus loin, de l'autre côté, ailleurs - grisé par les légendes d'ambitieux défunts, nourri par la fraîcheur du poisson de haute mer, bercé par les rythmes venus d'Afrique et d'Amérique. 

Ce sont ces différences subtiles qui font tout le sel de ce genre de voyage.

1 commentaire:

  1. Bonjour
    Pour les voyages je suis plus tournée vers les pays du Nord mais là le sud me tente.
    Bonne journée
    Laurence

    RépondreSupprimer